Xénophobie en Afrique du Sud : Kagame s’en prend à Ramaphoza

Xénophobie en Afrique du Sud : Kagame s’en prend à Ramaphoza

47
0
PARTAGER

Le président rwandais Kagame est très remonté contre son homologue sud-africain Ramaphoza.
« Les autorités Sud Africaines se sont rendu coupable d’encouragement des actes de Xénophobie en optant pour le laxisme contre les auteurs de ces actes, s’indigne-t-il au micro d’une journaliste. Et Lorsque j’entends mon homologue Ramaphoza déclarer que le bilan de ces récentes attaques est de 10 morts dont 1 seul étranger, je me dis qu’il faudrait une mise à l’écart temporaire de la République sud-africaine de toutes les instances de l’Union Africaine (US) et des autres organisations sous régionales,  afin qu’elle comprenne que l’Afrique est appelée en ce 21 Siècle à être une et indivisible face aux enjeux de la mondialisation. Malheureusement, madame la Journaliste, je ne suis plus à la tête de l’UA… »
En vérité. Si le rwandais Paul Kagame était le président actuel de l’UA, il aurait fait payer aux autorités de ce pays sorti difficilement de l’apartheid grâce notamment au soutien des pays dont certains ressortissants sont actuellement menacés de mort ou carrément lynchés par des hordes de xénophobes.

Fatoumata Condé

LAISSER UN COMMENTAIRE