Tribunal militaires: Trois gardiens condamnés au camp Samory Touré

Tribunal militaires: Trois gardiens condamnés au camp Samory Touré

412
0
PARTAGER

Trois soldats ont été condamnés ce 13 octobre par le Tribunal de la Justice militaire. Ils avaient été arrêtés et écroués au camp Samory Touré depuis novembre 2000.

Leur hiérarchie les accusent d’avoir planifié l’évasion de détenus civils dans la nuit du 20 octobre 2000 et suivant.

Les trois gardiens avaient nuitamment libéré des prisonniers politiques dont entre autres Aminata Sylla qui s’était évadée, selon l’accusation, moyennant une importante somme d’argent. Elle avait été embastillée en même temps que son père Thierno Amadou Sylla, mort en prison en 1998.

On accuse également ces trois soldats d’avoir permis à Hadja Ténin, une autre détenue, de s’évader de la geôle où elle a passé trois ans pour s’être opposée à l’excision de sa fille à Dubreka. Son époux, étant militaire et polygame, ne voulait plus d’elle et avait décidé de la séparer des enfants en la mettant en prison.

Selon une source militaire, les gardiens prévenus -qui ont passé 17 ans en taule sans procès- ont reconnu ces faits à eux reprochés. Ils ont avoué pendant l’instruction avoir commis de nombreux actes similaires dans l’exercice de leur fonction. Ils écopent de 19 ans de prison ferme. Ils seront aussi radiés de l’armée pour trahison. Les fugitives, en l’occurrence Hadja Ténin et Aminata Sylla, sont toujours recherchées par l’armée.


Karamoko Siaka Camara

PARTAGER
Article suivantHello world!
ConakryChallenge est un site internet généraliste indépendant, lancé en 2013 à Paris. Son objectif principal est de donner l'information en privilégiant la sacralité des faits.

LAISSER UN COMMENTAIRE