Du berger à la bergère, Gaoual Diallo rend le coup à Condé

Du berger à la bergère, Gaoual Diallo rend le coup à Condé

13
0
PARTAGER

S’il y a un seul député en Guinée qui empêche le régime Condé de dormir tranquille, c’est bien celui de la circonscription de Gaoual. Il ne rate aucune occasion pour asséner des coups durs aux membres du parti au pouvoir.

Adepte du ping-pong sur le ring politique guinéen, Ousmane Gaoual Diallo a saisi l’occasion de la marche du Fndc à Paris pour réagir durement aux propos tenus quelques heures plutôt par  Alpha Condé sur les violences ayant fait 11 morts dans les journées des 14 et 15 octobre 2019. En affirmant, tout de go que les membres brigades anti-criminalité étant munis de gilets pare-balles, si des manifestants tirent, ils vont réagir.

Réponse du berger à la bergère, Gaoual Diallo rétorque que si Condé, qui ne pipe mot sur son devoir de quitter le pouvoir à la fin de son second mandat alors qu’un projet de nouvelle constitution tend à lui dérouler le tapis de la présidence à vie, a exprimé le souhait de mourir au pouvoir, on va l’aider. Mais c’est avant 2020, parce qu’il n’est pas interdit de tuer des présidents, il n’est pas interdit que les présidents meurent.  De toutes les manières, à la fin de son mandat, le peuple aura toute sa légitimité de se débarrasser d’Alpha Condé. Lorsque vous violez les lois de la République, vous êtes un  délinquant. Et lorsque vous violez la Constitution, vous êtes passible de tout ce que le peuple veut vous faire. Le peuple est le seul instrument souverain, dans une nation. Le Soudan vient de faire l’expérience. L’Algérie en a fait aussi. Le Burkina Faso a goûté au bonheur de se libérer.

Diallo n’a pas porté de gants. Il s’est adressant crûment à Condé et cela a choqué jusque dans les rangs de l’opposition au régime Condé.

 

Par Gordio Kane

LAISSER UN COMMENTAIRE