Journée ville-morte : Après le chaos total à Conakry, le pouvoir Condé...

Journée ville-morte : Après le chaos total à Conakry, le pouvoir Condé a-t-il capitulé ?

316
0
PARTAGER
Le pouvoir Condé va-t-il tenir plus longtemps ? C’est la question qui taraude l’esprit à la vue de Conakry la capitale guinéenne où le chaos règne ce lundi.
Commerces fermés, routes barricadées, pneus brûlés, absence de circulation routière, les cinq communes de la capitale ressemblent ce soir à de vastes champs de bataille, entre opposants au régime et forces dites de l’ordre.
Un eune manifestant (au lieu de 4) à été tué par par balle réelle à Dar-es-Salam, par la gendarmerie ! À Kaloum, d’habitude calme, la journée a été plutôt violente, avec à la clé de nombreuses arrestations.
Les gendarmes se sont livrés également à des actes de vandalisme dans la commune de Ratoma !
À l’origine de la guerre à la palestinienne, où le cailloux s’oppose à l’arme automatique, l’organisation de cette journée ville-morte, en signe de protestation contre la fraude massive qui a caractérisé les élections municipales du 4 février dernier. Laquelle a été savamment orchestrée par le pouvoir.
Les experts en mascarade électorale ayant fait de trop, pour délester l’opposition de sa victoire écrasante, l’ufdg et ses alliés républicains ont décidé d’user de la rue pour rétablir la vérité des urnes.
Les prochaines manifestations prévues risquent de plonger le pays dans la violence, l’incertitude et l’nstabilité. C’est au pouvoir Condé de prendre la perspective qui le convient : publier les vrais résultats des scrutins ou enfoncer le pays dans une situation de non retour, périlleuse et chaotique !
«Les manifestations vont s’enchaîner», selon le chef de file de l’opposition Dalein Diallo qui a démenti la signature d’un deal avec le pouvoir, comme l’avaient annoncé, au courant de la journée, certains sites de rumeur.
Gordio Kane 

LAISSER UN COMMENTAIRE