Sidya Touré quémande le respect chez Kassory Fofana

Sidya Touré quémande le respect chez Kassory Fofana

741
0
PARTAGER
Il n’a pas cessé de bavarder, de gesticuler, de pleurnicher, d’insinuer, sur un ton parfois glacial parfois menaçant. La visite de Sidya Touré chez Kassory Fofana, Premier ministre, a été pathétique.
L’on aurait cru assister à la capitulation d’un brave général d’armée, tout comme celle du dernier des Mohicans. En tous les cas, l’atmosphère portait un deuil introuvable, comme si Sidya Touré dégageait l’odeur d’un combattant aux abois, malmené par le destin, celle d’un gladiateur en perte de vitesse et au crépuscule de sa vie, ou tout simplement l’air d’un leader d’opinion politiquement fini.
L’expérience nous enseigne comment reconnaître ce genre de personnage : c’est quand il s’évertue à vivre constamment dans son passé. Ce qu’il a perdu son avenir.
Toute chose que le leader du défunt FRAD, synonyme de 18 ans de galère politique, a laissé entrevoir à cette rencontre: « Quand je suis venu aux affaires en 1996… », « … un peu de considération quand même », etc. rappelait Sidya Touré à tout bout de champ.

LAISSER UN COMMENTAIRE