Sekouba Konaté de plus en plus agité: Lui reste-t-il encore un destin national?

Sekouba Konaté de plus en plus agité: Lui reste-t-il encore un destin national?

1038
0
PARTAGER

L’ancien chef intérimaire de la transition, n°3 du Cndd, multiplie les sorties politico-médiatiques à partir de l’étranger. Sa rencontre, hier, avec un ancien ministre français paumé, Brice Hortefeux, et son récent show télévisé sur Espace, en disent long sur son appétit politique, sa hargne et ses velléités de reprendre sa place sous le soleil guinéen.

C’est un homme rancunier que l’on redécouvre, à travers cette interview marathon qui, pour des raisons développées, va jusqu’à inciter l’armée à reprendre le pouvoir si Alpha Condé sollicite un 3e mandat: «dans ce cas, toutes les options sont possibles», lance-t-il.

En des termes à peine voilés, l’officier supérieur en exil forcé a laissé comprendre avoir bâclé la Transition, parce que le président qui en est sorti aura été «soi-disant élu», mal élu, sinon imposé contre la volonté de l’écrasante majorité. Konaté dénonce la dilapidation des deniers publics, la gabegie et le bradage des ressources bauxitiques du pays auquel se livre le pouvoir actuel.

Bref, le Tigre de papier mâché s’agite en organisant, dans l’Hexagone, de mini rencontres à caractère politique. Il multiplie les shows médiatiques et les articles en ligne commandités. Sans pour autant aller au bout de ses « révélations ».

Quel est la nature du deal avec Alpha Condé, le président  » soi-disant élu »? Quels sont les veritables contours de cette Transition apocalyptique? Pourquoi a-t-il trahi la République et foulé du pieds ses lois, en imposant au peuple un « stagiaire » incompétent, corrompu et surtout sans expérience ?

Sur le fond, Sekouba Konaté est motus. Faudrait-il attendre la sortie prochaine du Livre ou des Mémoires de Tibou Kamara pour en savoir davantage? Possible.

En attendant, le général Sekouba Konaté semble se positionner pour 2020, l’après-Alpha. Seulement voilà: lui reste-t-il encore un destin national? Rêve-t-il du syndrome ATT, lequel est revenu aux affaires, à Bamako, après les deux mandats d’Alpha Oumar Konaré?

ATT, pour sa part, est un soldat brillant, intellectuellement parlant, n’ayant pas « vendu » la transition ni sa dignité. Alpha Oumar Konaré avait largement mérité son élection, contrairement à Alpha Condé, qualifié au second Tour de la présidentielle, dans la douleur, avec un maigre et surestimé score de 18%.

Sur ce, force est de reconnaître qu’ATT n’avait pas trahi le peuple malien, contrairement à Sekouba Konaté qui a opéré un simple « transfert ethnique du pouvoir » au bénéfice de…

Le buveur d’alcool invétéré va-t-il se mesurer au soldat surformé ATT? ElTigre se croit-il investi d’un destin national similaire à celui de Toumany Touré? Les réponses à toutes ces questions à suivre au cours de son prochain show télévisé.

Gordio Kann

LAISSER UN COMMENTAIRE