Politique minière : Kassory Fofana s’est désolidarisé de l’action d’Alpha Condé

Politique minière : Kassory Fofana s’est désolidarisé de l’action d’Alpha Condé

1189
1
PARTAGER

Le passage du Premier ministre guinéen, Ibrahima Kassory Fofana, à l’hémicycle, n’a pas été qu’un discours ampoulé, une déclaration fleuve de politique générale. L’événement a été aussi marqué par l’incident qui l’a opposé au député uninominal de Boké, en l’occurrence Abdoulaye Sylla. Accusé d’être impliqué dans « ce qui se passe à Boké », le Premier ministre guinéen a pété les plombs:

« Il y a beaucoup de contre-vérités dans ce que l’honorable député Sylla a proféré. En tant que citoyen je lui donne une dizaine de jours, pas plus, pour prouver d’abord à l’Assemblée nationale et me communiquer ses déclarations. Si au bout de 10 jours cela n’est pas fait, vous me permettrez, en tant que citoyen, de porter plainte contre lui pour diffamation, pour des accusations aussi graves… »

Kassory Fofana affirme n’être actionnaire dans aucune société de Boké, aucune sous-traitance et n’avoir ni camion, ni parent, ni collatéral impliqué dans ce qui se passe à Boké.

« Je ne permettrai pas que mon honneur soit souillé. C’est la raison pour laquelle je porterai plainte en tant que citoyen et non en tant que Premier ministre ».

Telle a été sa réplique face aux allégations de ce député, qui a eu le mérite de plonger le PM dans une colère noire. Dans cet échange houleux, il y a des sous-entendus, à savoir « ce qui se passe à Boké ». Que se passe-t-il à Boké, au point de faire irriter le chef du gouvernement? Encore une fois, c’est la conscience de Kassory Fofana qui va répondre à ces questions.

Comme l’a si bien dit le philosophe grec Épictète, « si quelqu’un te met en colère, c’est que c’est ton jugement qui te met en colère ». En dautres termes, Kassory Fofana, à travers sa réaction, a laissé entrevoir son propre jugement, selon lequel ce qui se passe à boke n’est pas du tout bon. Pas du tout reluisant. Il a marqué indirectement son désaccord avec l’exploitation minière abusive de la zone, avec le bradage des ressources.

Autant dire qu’il désapprouve la politique minière de son mentor à laquelle son nom ne devrait pas être associé, au risque de « souiller » son honneur. D’où la plainte annoncée contre le député Abdoulaye Sylla.

A en juger par sa réaction, ce qui se passe à Boké n’est pas de bon augure pour la Guinée. Comme l’a si bien dit un humouriste, l’exploitation minière, par les temps qui courent, c’est « Au nom du Père, du Fils et des saintes Mines ». Et à Kassory Fofana d’ajouter : « jamais au nom du Premier ministre ».

Sambegou Diallo

1 COMMENTAIRE

  1. Magnificent site. Plenty of useful information here. I’m sending it to some friends ans additionally sharing in delicious. And certainly, thanks in your sweat! geedbdgfaaee

LAISSER UN COMMENTAIRE