Paris – 57 bis, rue d’Auteuil : Les Guinéens se mobilisent contre...

Paris – 57 bis, rue d’Auteuil : Les Guinéens se mobilisent contre Jeune Afrique

110
0
PARTAGER
 À l’appel de la société civile guinéenne, des centaines des Guinéens se sont donné rendez-vous à Michel Ange Auteuil, non loin du siège du journal Jeune Afrique, ce Samedi, 24 février 2018 pour dénoncer les agissements du journaliste François Soudan.
Dès 13h (heure de Paris), plusieurs Guinéens ont pris d’assaut la place Michel Ange Auteuil pour montrer leur mécontentement suite à la publication d’un n-ième article incendiaire par le journal JA (Journal alimentaire entre autres pseudos reconnus).
L’article intitulé «Élections communales en Guinée : la rue contre les urnes », signé du mercenaire de la plume François Soudan, est jugé incendiaire et suscite la haine entre les communautés nationales.
Pour les manifestants, ce journaliste alimentaire, à la solde des dictateurs africains, est purement et simplement un vulgaire écrivaillon qui vend sa plume au plus offrant. Il bafoue le métier du journaliste et est en train de diviser les Guinéens. Il n’est pas à sa première.
On pouvait lire sur les banderoles : «Francois Soudan Porte-parole des dictateurs africains », «Stop JA», «la Société civile guinéenne condamne les propos de Francois Soudan»…
Plusieurs discours ont été tenus par les Guinéens qui pour prôner clairement l’unité de la nation. Certains même se sont attaqué au président Alpha Condé et à son régime, qu’ils qualifient de dictateur et de « burkinabé ». Estimant que c’est lui qui a commandé cet article de Jeune Afrique avec l’argent public pour davantage braquer les communautés ethniques de Guinée les unes contre les autres.
Entres autres le directeur de la cellule de communication de l’ufdg, Souleymane Thianguel Bah, s’est prononcé sur cet article et a parlé de sa rocambolesque condamnation par un tribunal de Conakry sur le dossier de l’assassinat du journaliste Mohamed Koula Diallo.
Diammouguel Kamara

LAISSER UN COMMENTAIRE