« On ne prête pas impunément un bolide à son enfant pour...

« On ne prête pas impunément un bolide à son enfant pour une virée nocturne avec ses copains dans les boîtes où l’alcool coule à flots »

147
0
PARTAGER
Veuille Allah Wa Ta’ala mettre Abdoulaye Bah à la droite d’Annabi Ibrahima! Amina… Je suis révolté par l’inconscience au volant ou au guidon qui tue des piétons avec une insouciance souveraine.
Les jeunes meurtriers (puisqu’il faut bien les appeler ainsi) ne doivent avoir aucune circonstance atténuante à la barre. Il faut qu’ils payent cher, pour l’exemple.
Il y a trop de fossoyeurs dans la circulation. Après ils se font accompagner par des « sages » pour demander pardon à la famille éplorée en invoquant le Destin, inexorable et fatidique. Moi je dis: non, c’est trop facile, vous ne vous en tirerez pas ainsi !!!
Je n’arrive pas à me consoler du sort tragique qui a été fait à mon jeune confrère Abdoulaye Bah en plein exercice de son métier par des jeunes beurrés à mort qui font une danse avec la mort sur les routes de Conakry et sèment la mort dans leur folle équipée nocturne, juste pour s’amuser et se griser d’adrénaline à forte dose. Faut-il prendre le risque de tuer pour se sentir vivre?
Beaucoup de parents, surtout de la haute, sont permissifs avec leurs enfants. Pour eux, bien éduquer ses rejetons, les aimer dans cette société stratifiée où ils sont les nantis, c’est leur donner tout, leur permettre tout, y compris les excès les plus intolérables et le mépris envers le commun des mortels. On ne prête pas impunément un bolide à son enfant pour une virée nocturne avec ses copains dans les boîtes où l’alcool coule à flots. C’est irresponsable. Maintenant il faut payer la facture. Très amère !
El Béchir Diallo

LAISSER UN COMMENTAIRE