Mission d’évaluation: Le FMI s’en va, déçu

Mission d’évaluation: Le FMI s’en va, déçu

75
0
PARTAGER
Deux semaines auront suffi au Fonds monétaire international d’achever sa mission d’évaluation dans le pays. Ses experts rentrent à Washington, très déçus des contreperformances du gouvernement guinéen.
« La Guinée est en train de bénéficier d’une période de croissance élevée qui est en partie liée aux grandes productions dans le secteur minier. Mais on a noté une augmentation de l’inflation au cours de l’année 2017 qui a été soutenue notamment par l’augmentation des prix des produits alimentaires. On a vu des faiblesses par rapport à ce qu’on s’attendait à cause de plusieurs facteurs qui ont joué en termes de recettes qui se sont retrouvés plus bas qu’attendu et des dépenses plus élevées », a dit Giorgia Albertain, chef de la mission.
Talons d’Achille que reconnaît la ministre de l’économie et des finances, qui montre pattes blanches:
« Nous avons accusé des moins-values de recettes qui sont liées entre autres à des troubles dans le secteur minier, il y a également les exonérations qui ont constitué une source qui a négativement impacté le niveau des recettes.
Au niveau des dépenses, nous avons eu à faire face à des dépenses additionnelles dans le secteur de l’Energie puisque la subvention a été multipliée par trois par rapport à ce que nous avions initialement prévu.
Il y a également des dépenses supplémentaires liées à des engagements que la Guinée avait pris en attendant d’autres appuis notamment dans le financement de l’aménagement de pistes rurales. Tout cela mis ensemble a contribué à une performance budgétaire moins bonne »…
Force est de constater que le Programme de facilité élargie de crédit, triennal, liant la Guinée au FMI est plus que jamais compromis. Le gouvernement guineen est entrain de voir s’échapper ses 145 millions de dollars, après avoir décaissé 25 millions US, qu’il aura engagés dans des depenses futiles.
Comme quoi, la mal gouvernance est aujourd’hui plus prononcée qu’autant du Général Lansana Conté. Tous les indicateurs macroéconomiques sont au rouge. Dommage pour la Guinée.
Gordio Kane

LAISSER UN COMMENTAIRE