Manutention: La légendaire société CATERPILLAR ouvre une impressionnante base logistique à Boké

Manutention: La légendaire société CATERPILLAR ouvre une impressionnante base logistique à Boké

662
0
PARTAGER

La société CATERPILLAR, représentant de JA DELMAS, n’a pas lésiné sur les moyens: Elle a ouvert une base logistique impressionnante à Boké, localite qui connaît une intense activité économique. Objectif affiché par CATERPILLAR? Se rapprocher davantage de ses clients.

Depuis 1962, la société CATERPILLAR est en Guinée.  En même temps, elle fête alors une présence de 85 ans dans notre pays qu’elle a accompagné dans son développement économique.

Cette fête de la manutention s’étendra du 30 au 31 mai à Boké, avec l’ensemble de ses partenaires. L’événement, haut de gamme, a été rehaussé par le déplacement des distingués Joël Cavaille (PDG de JA Delmas-Afrique), Gilles Le Berrigaud (directeur général de la Manutention guinéenne), Vincent Colleu (sous-directeur à JA DELMAS -AFRIQUE), etc.

L’installation de CATERPILLAR à Boké facilite la tâche aux 14 sociétés minières présentes dans la région, qui ont sur place toutes les solutions logistiques désormais, des pièces de rechange aux solutions de géolocalisation, d’énergie,… Les acteurs du secteur minier, notament les partenaires chinois, se sont massivement mobilisés, ne voulant pas se faire raconter l’événement.

Située à quelques encablures de l’Institut Géo-mine de Boké, CATERPILLAR avec sa lourde machinerie ultramoderne, va améliorer nettement le climat d’affaires dans la localité et le rendement des sociétés minières, qui gagnent en temps, en efficacité et en technologie de pointe. Plus besoin de venir à Conakry pour se procurer de pièces de rechange.
Le directeur Afrique du géant de la manutention JA DELMAS a accepté de nous livrer deux mots, à propos de l’installation de cette base logistique et l’importance qu’elle révèle.

Pour scruter les images de cette base logistique, et les images de la cérémonie d’inauguration, cliquez sur le diaporama suivant

Gordio Kane, envoyé Spécial

LAISSER UN COMMENTAIRE