Littérature : Première remise du prix Williams Sassine à Conakry

Littérature : Première remise du prix Williams Sassine à Conakry

76
0
PARTAGER
Enseignant, chroniqueur au journal satirique Le Lynx et écrivain, Williams Sassine (1944-1997) est sans doute l’un des plus grands écrivains guinéens. Né dans un milieu modeste à Kankan, victime de la répression puis exilé pendant plus de 20 ans sous le régime de Sékou Touré, l’auteur du « Zehero n’est pas n’importe qui » a parcouru l’Afrique de l’Ouest avant de revenir dans son pays natal.
Un peu plus de 20 ans après son décès, un prix littéraire portant son nom est organisé à Conakry, signe que sa mémoire et son œuvre restent une source d’inspiration pour les jeunes auteurs. Reportage vendredi 9 février à Conakry pour la remise du prix Williams Sassine 1ère édition.
« On a tellement de réalité qu’on n’écrit pas avec l’imagination. » Les candidats n’ont eu que quelques mots de Williams Sassine pour laisser parler leurs plumes. « La réalité dépasse l’imagination, confie Véronique Tadjo, présidente du jury. Il voulait qu’on apprenne à observer ce qui se passe autour de nous. »
L’écrivain Djibril Tamsir Niane monte sur l’estrade et remet le premier prix à Alimou Sow, célèbre blogueur guinéen, pour un texte inspiré par l’éboulement d’ordures qui a fait 9 morts l’été dernier à Conakry : « Sassine, comme vous pouvez le retrouver dans son œuvre, c’est quelqu’un qui n’est pas transigeant avec la réalité, il peint la réalité avec une plume acerbe, sans concession. Il a accepté de vivre une vie simple, mais libre. »

LAISSER UN COMMENTAIRE