Le procès Super V renvoyé: Que reproche-t-on exactement à l’ancien gourou de...

Le procès Super V renvoyé: Que reproche-t-on exactement à l’ancien gourou de la Feguifoot?

448
0
PARTAGER

Le procès de Salifou Camara « Super V », ancien président de la Féguifoot, a repris au tribunal de première instance de Kaloum. Ce proces a été reporté au 26 septembre prochain, le temps pour la nouvelle présidente du tribunal, Mariam Doumbouya, de prendre connaissance de ce dossier scabreux.

Super V risque gros dans ce dossier qui a fini de le clouer au pilori, car ses machinations sont devenues un secret de polichinelle pour le monde du football.

Le parquet n’entend pas abandonner les chefs d’accusation gravissimes tels que l’abus de biens sociaux, faux usages de faux, escroquerie, détournement et corruption. Tout porte à croire que le fugitif ramené de force à Conakry, Salifou Camara Super V, a désormais comme adversaire toute la grande famille du sport guinéen. Pas seulement la Fédération Guinéenne de Football, la CAF et la FIFA qui exigent que toute la lumière soit faite sur sa gestion calamiteuse, opaque, catastrophique,…

Les malversations financières et opérations de corruption méritent de passer au peigne, pour ne pas rester impunies. Les sanctions vont tomber, sans coup férir, à la hauteur des forfaitures.

En parcourant le rapport d’audit gravement incriminant, des écarts importants ressortent dans la subvention accordée aux différents clubs. Le gap est de l’ordre de plusieurs milliards de FG auxquels s’ajoutent des sorties injustifiées de gros montants.

Outre les 834 000 euros sortis en l’espace de dix jours sous le prétexte de financement de la campagne de candidature de la Guinée pour l’organisation de la CAN 2019 ou 2021, payés par une société de Télécoms de la place, des programmes et projets financés par la FIFA exigent éclaircissement.

Sur trois ans la FIFA à alloué 1,8 millions d’euros à la Féguifoot. L’audit a décelé un trou béant de 77 000 euros. Des montants astronomiques en milliards de francs guinéens ne figurent pas aussi sur les registres comptables de 2013 à 2015.

Il faudra éclairer la lanterne de Dame Thémis autour de nombreux versements et décaissements effectués sur le compte de la Fédération Guinéenne de Football par des personnes physiques n’ayant pas qualité et sans aucun rapport avec le Football.

conakrychallenge.com

LAISSER UN COMMENTAIRE