Labé: Le charlatan qui prétend ne s’être pas alimenté depuis un an

Labé: Le charlatan qui prétend ne s’être pas alimenté depuis un an

311
0
PARTAGER
Résidant à Labé Dhepperè, Salli Tafsir Diallo, muezzin de son état, fait des « miracles » dans la région. Et pour cause ! Il n’a ni mangé ni bu depuis un an. Jour pour jour. Il a fêté le premier anniversaire de cette abstinence le 2 mars dernier, selon un correspondant du site Guinéematin.
Les parents et proches de ce muezzin ont témoigné qu’il ne s’alimente plus. Le vieil homme se sentirait en bonne santé, comme si de rien n’était.
Pourquoi, d’un coup, un mortel déciderait de ne plus s’alimenter sans que cela ne se répercute sur son état ? Est-ce d’ailleurs possible ?
Le muezzin lui-même explique comment ce prétendu miracle lui est arrivé: « Dans la nuit du mercredi 1er mars 2017, j’ai fait un rêve assez étrange. Alors que je dormais, j’ai entendu une voix me disant ceci : « Ceux ou celles qui t’ont vu manger jusque-là, ont vu, mais ceux qui ne t’ont pas vu manger ne le verront plus ». Et depuis le 02 mars 2017, je n’ai eu aucune envie de manger ou de boire.
Depuis que j’ai fait ce rêve, je ne ressens aucun mal. La preuve, si je veux, je peux marcher de Labé dhèppèrè jusqu’au centre-ville de Labé sans me fatiguer. En plus de cela, physiquement je me sens bien et je n’ai même pas maigri, je mène normalement mes activités comme avant. Je suis muezzin depuis 15 ans, et jusqu’à présent je le suis »…
Voilà pour les explications de l’interessé, en chair et en os, lequel se croît désormais investi d’une certaine confiance, au point de savoir l’avenir de l’humanité:
« Dans mon rêve, on m’a montré que d’ici 2030, beaucoup de choses miraculeuses se produiront dans le monde. Ceux qui auront la chance de vivre jusqu’en 2030, verront un miracle extraordinaire se produire… »
À l’écouter, de mémoire de journaliste, j’ai l’impression d’avoir un sentiment du déjà vu. Je me souviens que, vers 1995, alors que je faisais mes premiers pas au journal L’indépendant, nous avions suivi le même type de charlatan qui avait émergé de la même région. Lui aussi prétendait ne pas boire et manger… jusqu’à ce que son « secret » soit dévoilé par un érudit de la même région.
Qu’est-ce qui se passe ? Pour arriver à un tel stade, il faut pactiser avec le diable, en psalmaudiant un nom satanique que les marabouts connaissent pertinemment. Dès lors, on lie amitié avec des démons qui lui procurent à manger et à boire. Toute chose dont le commun des mortels ne peuvent se rendre à l’évidence. Bref, Salli Tafsir Diallo peut être rangé dans le groupe de charlatans, qui cherchent à se faire un nom dans une région qui regorge de savants en islam. Que du bluff !
Pour finir, notons que les érudits du Foutah considèrent ce genre d’annonce comme un acte de mécréance. Ce type de personnage est vu comme un charlatan, loufoque qui aura transgressé le saint-Coran, dans lequel Dieu ordonne de « boire » et « manger ». Quand le Très-Haut ordonne, nul ne peut s’y dérober !
Karim Bah

LAISSER UN COMMENTAIRE