Labé : La nouvelle sextape qui fait fureur !!! (vidéos)

Labé : La nouvelle sextape qui fait fureur !!! (vidéos)

3303
0
PARTAGER

 Que diable lui en a pris! Une fille de Labé vient de commettre l’irréparable, en filmant ses trésors afin de faire plaisir à son copain en Europe. La belle fille à la forme underground et généreuse,  potelée à merveille, s’est mise nue devant sa webcam, à l’image d’une Cam Girl professionnelle,  pour montrer ce qu’elle a de plus intime. Et de plus précieux.

Elles a fait deux vidéos hards de durée différente (2:07 et 1:24). Tantôt elle se masturbe devant la caméra, incitant son copain à revenir, parce que «ça n’attend que lui». «Bébé, depuis que t’es parti, il n’y a personne pour me….», dit-elle avec un jargon mondain.

Tantôt, la fille, pervertie, et incontrôlable, présente ses entrailles jusque dans les moindres détails, expliquant combien a-t-elle soif de ce mec, prénommé Siradio, le seul qui soit capable de la p…

Les deux vidéos ont été gardées par ce couple infernal. De son côté, l’homme, qui vit quelque part en Europe, a fait également sa sextape. Se mettant à poil, il a présenté son zizi à la cochonne, et par ricochet, au monde entier.

L’homme a manié son troisième pied, se trémoussant devant sa webcam comme pour montrer qu’il reste le même, l’irremplaçable auprès de sa dearling. Les trois vidéos, faites depuis une semaine, se sont vite retrouvées sur les réseaux sociaux. Problème ! Qui les a partagés ? On dit que la fille, négligente, aurait laissé traîner son Android et même accepté à des gens de Transférer des fichiers. Et là, à beaucoup de personnes !

L’un d’entre eux semble avoir « tout sélectionné », le transfert étant rapide avec des applis comme Xender, Hyper Envoi… À qui la faute ???? Où va le monde ???  En tous les cas, cette fille, en service à Labé, vient de tomber dans les mailles de la Police. ⏩

PS: La 4ème vidéo des mêmes personnes vient de tomber dans les réseaux sociaux. Nous aurions pu vous permettre de les mater, mais la déontologie journaliste nous le défend. 

Marcel Loua 

LAISSER UN COMMENTAIRE