Grève des enseignants: Le geste hautement patriotique de Dalein

Grève des enseignants: Le geste hautement patriotique de Dalein

99
0
PARTAGER
Le budget annuel de la Présidence est de 408 milliards de francs guinéens, soit 1,18 milliards de francs par jour (adopté par l’assemblée nationale ). Ceci sans compter les frais de voyages et de missions, entièrement supportés par le Trésor public.
Pendant que le président Alpha Condé et ses ouailles travaillent pour leur bénéfice personnel, les éducateurs, oeuvrant pour l’avenir de la nation tant compromise, eux, croulent sous le poids de la misère.
Et si le président renonçait à une partie de son budget, pour satisfaire les revendications salariales des enseignants, le pays pourrait, sans coup férir, sortir de la crise qu’il traverse par les temps qui courent.
C’est l’idée qu’avance le chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, qui se dit prêt à sacrifier une part importante de son budget (5 milliards de francs par an) pour sauver le système éducatif en péril.
Un geste patriotique qui doit être mesuré à sa juste valeur. Mais le locataire de Sekhoutoureya ne l’entend pas de cette oreille. Alpha Condé oppose un niet catégorique à toute augmentation salariale au-delà des 10% promis plus tard (encore une promesse !)
Or, l’on assiste à une révolution syndicale dont la machine tourne à plein régime. Le secrétaire général du SLECG, Aboubacar Soumah, et ses acolytes, ne semblent pas près de lâcher prise : les 40% ou rien !
L’idée émise par Dalein, qui consiste à émietter les budgets pharaoniques de nos institutions,  qu’on ne sait si elles sont constantes dans leur républicanisme, pour réconforter les éducateurs, peut encourager ces derniers à délier le joug.
Mory Diakite 

LAISSER UN COMMENTAIRE