Fête du travail : On invective les syndiclistes, on insulte la Guinée

Fête du travail : On invective les syndiclistes, on insulte la Guinée

170
0
PARTAGER
Qu’il s’agisse du travail ou du chômage endémique, le machin du 1er mai a été fêté avec désespoir et quiproquos. Au palais du peuple, c’est l’introuvale Premier ministre, Mamady Youla, qui a fait son retour parmi les vivants. Le locataire de la Primature, à la faveur du prochain remaniement ministériel, annoncé très douloureux, serait plutôt préoccupé à faire ses valises. Il a tout de même daigné à réapparaître au public.
Youla, qui brille par son immobilisme, appelle les syndicalistes à plus de responsabilités. Lui qui n’assume aucune responsabilité, et qui n’a de Premier ministre que le doux nom, est-il bien placé pour appeler des combattants à « plus de responsabilités » ?
Irresponsable jusqu’à la moelle épinière, peut-il invectiver les syndicalistes au lieu de se focaliser sur l’action gouvernementale dont la crédibilité est fortement entamée?
En quoi le futur ex PM se sent-il fort pour baver sur ceux qui se battentafin d’améliorer la vie des travailleurs, qui s’ingénient à faire respecter les droits et libertés fondamentales et qui sont respectueux des valeurs de la République?
Pas facile quand l’échelle des valeurs est renversée, sinon ce gugusse de Mamady Youla ne parlerait pas de « responsabilité » dans ce pays.
Gordio Kane

LAISSER UN COMMENTAIRE