Facebook. Des pirates exploitent une faille de sécurité : 50 millions de comptes...

Facebook. Des pirates exploitent une faille de sécurité : 50 millions de comptes touchés

276
0
PARTAGER
Si votre compte Facebook ou Messenger avait redémarré ce vendredi matin, sachez que des pirates y ont accédé à la suite d’une « faille, aussitôt corrigée », annonce le réseau social. La faille de sécurité aurait été corrigée annonce Facebook, qui assure avoir prévenu les autorités. Selon l’entreprise, les hackers ont pu accéder à des données figurant dans les profils comme la ville d’origine des utilisateurs ou leur genre. On ne sait cependant pas ce qu’ils ont fait de ces informations.
Facebook a révélé vendredi une faille de sécurité affectant « presque 50 millions de comptes », qui a permis à des pirates de prendre le contrôle de comptes d’utilisateurs. L’entreprise dirigée par Mark Zuckerberg dit avoir corrigé la faille de sécurité et avoir prévenu les autorités. Le FBI, la police fédérale américaine, s’est saisi de l’affaire.
À la connaissance de Facebook, les pirates ont pu accéder à des données figurant dans les profils (genre, ville d’origine…), mais sans que l’on sache ce qu’ils en avaient fait ou comptaient en faire, ont précisé ses responsables lors d’une conférence. « Nous prenons cela extrêmement au sérieux », a écrit l’entreprise dans un communiqué, ajoutant « prendre des actions immédiates ».
Ils ne se sont semble-t-il, en revanche, pas servi de cette faille pour mettre des publications sur les comptes piratés, selon le groupe Facebook indique également que les mots de passe n’ont pas été compromis.
La fonction « aperçu du profil en tant que » utilisée par les pirates
Les hackers exploitaient une vulnérabilité dans le codage permettant d’accéder aux comptes des utilisateurs. Le réseau social n’a pas encore déterminé si des comptes ont été détournés ou si des informations ont été rendues accessibles.
Les pirates ont eu accès à des données via l’outil « aperçu du profil en tant que », qui permet de voir ce que les autres utilisateurs voient de son propre profil, explique Facebook.
« La faille a été réparée hier (jeudi) soir », a indiqué vendredi le patron de Facebook Mark Zuckerberg pendant une conférence téléphonique qui a débuté vers 17 h GMT. « Nous ne savons pas qui est derrière cette attaque » déclare l’entreprise dans son communiqué.
Le titre Facebook recule en bourse après l’annonce du piratage
À la suite de ces annonces, l’action Facebook reculait en Bourse, perdant plus de 3 % en milieu de séance à Wall Street.
C’est un nouveau déboire – dont la gravité reste à déterminer – pour le premier réseau social du monde et ses plus de 2 milliards d’usagers à travers le monde. Il y a quelques mois éclatait plusieurs le scandale Cambridge Analytica, le réseau social est régulièrement accusé d’inaction face aux fausses informations…
Conakrychallenge, avec Ouest-France

LAISSER UN COMMENTAIRE