Exclusif: Après un an de fuite, Le fugitif Super V rapatrié par la...

Exclusif: Après un an de fuite, Le fugitif Super V rapatrié par la police belge

3311
0
PARTAGER

Le sieur Salifou Camara Super V, est enfin revenu à Conakry, ce dimanche 09 septembre, par le vol de la SN Brussel en provenance de Bruxelles où il était bloqué depuis jeudi 06 Septembre par la police belge en exécution d’un mandat d’arrêt international lancé par la justice Guinéenne que l’ancien président déchu de la Fédération Guinéenne de Football a méprisé en refusant de répondre à ses convocations et en fuyant le pays pensant pouvoir échapper ainsi à ses responsabilités.

A ce titre, le retour forcé de ce dimanche (même si avec les plaidoiries et l’immixtion du politique lui ont épargné la chaîne ) frise la reddition, la fin d’une course folle, inutile effrénée. Repéré, le jeudi 06 Septembre à l’aéroport de Zaventem en provenance de Washington-Londres, Salifou Camara était depuis retenu par la police belge qui tenait à le remettre à Interpol afin qu’il soit expédier sur Conakry manu militari. Mais, les interventions de nombreuses personnalités lui ont permis de rentrer sans chaîne avec ses deux bagages.

Cependant, avec les chefs d’accusation ( abus de biens sociaux, faux usages de faux, escroquerie, détournement et corruption ) tout indique que l’ancien fuyard Salifou Camara Super V, a désormais dans son dos, toute la grande famille du sport guinéen. Pas seulement la Fédération Guinéenne de Football, la CAF et la FIFA qui exigent que toute la lumière soit faite sur l’opaque gestion qui a caractérisé sa catastrophique présidence et caché des malversations et corruption jamais enregistrées dans l’histoire de la Fédération Guinéenne de Football.

En parcourant le rapport d’audit gravement incriminant, des écarts importants ressortent dans la subvention accordée aux différents clubs. Le gap edt de l’ordre de plusieurs milliards de nos francs auxquels s’ajoutent des sorties injustifiées de gros montants.

Outre les 834 000 euros sortis en l’espace de dix jours sous le prétexte de financement de la campagne de candidature de la Guinée pour l’organisation de la CAN 2019 ou 2021, payés par une société de Télécoms de la place, des programmes et projets financés par la FIFA exigent éclaircissement.

Sur trois ans la FIFA à alloué 1,8 millions d’euros à la Féguifoot. L’audit n’a pas pu retrouver un manquant de 77 000 euros. Des montants astronomiques en milliards de francs guinéens ne figurent pas aussi sur les registres comptables de 2013 à 2015.

Des éclaircissements également autour de nombreux versements et décaissements effectués sur le compte de la Fédération Guinéenne de Football par des personnes physiques n’ayant pas qualité et sans aucun rapport avec le Football.

Comme tout finit par se savoir, ce scandale financier sans précédent dans l’histoire du football guinéen sera au coeur de la reprise, mercredi 12 septembre, des travaux du Tribunal de Première Instance de Kaloum.

Une exclusivité conakrychallenge

LAISSER UN COMMENTAIRE