Droits de l’Homme : La Guinée épinglée par Amnesty international

Droits de l’Homme : La Guinée épinglée par Amnesty international

119
0
PARTAGER
Le dernier rapport d’Amnesty international, rendu public ce jeudi, est très critique envers les Etats ouest-africains et du Centre. L’ONG déplore la violation répétitive des droits humains dans nombre de pays, en particulier la Guinée, le Togo, le Tchad, le Cameroun, la Centrafrique, la RDC, le Mali,…
Le pouvoir Condé a été cloué au pilori suite à l’assassinat d’au moins 18 personnes au cours de manifestations à caractère politique, qu’Amnesty international dénonce sans ambages. Et ce, sans oublier les nombreux blessés par balles par les forces de l’ordre que l’autorité centrale lâche derrière ses opposants.
L’ONG dénonce également l’échec cuisant des services d’assainissement à Conakry, où une dizaine de personnes ont péri dans l’éboulement de la montagne d’ordures de Dar-es-Salem.
Ledit rapport, qui concerne 159 pays à travers le monde, met l’accent sur l’intolérance des gouvernants vis-à-vis des opposants qu’ils répriment par le fer et le feu, au mépris des Lois, de l’État de droit et des droits humains.
Les régimes politiques africains, tel que celui de Conakry, sont de plus en plus dépeints pour leur arrogance et leur forfanterie. Mais on ne sait pas si tout cela va préoccuper le Professeur de droit qui tient les rênes du gouvernement guinéen ⏩
Marcel Loua

LAISSER UN COMMENTAIRE