Cour constitutionnelle: Amadou Diallo élu vice-président, le personnel prête allégeance à la...

Cour constitutionnelle: Amadou Diallo élu vice-président, le personnel prête allégeance à la nouvelle équipe dirigente

704
0
PARTAGER

Les choses s’accélèrent à la Cour constitutionnelle. Après l’élection de Mohamed Lamine Bangoura, vendredi, à la tête de la présidence, c’est le juge Amadou Diallo qui a été élu vice-président ce lundi.

Également, le personnel administratif, composé d’une quarantaine d’hommes et de femmes, était appelé à se mobiliser, ce matin, pour prêter allégeance au nouvel homme fort de cette Cour, lequel a promis des réformes notamment au niveau de la gestion financière afin de permettre à toutes et tous de profiter largement du budget annuel de l’institution (17 milliards de FG).

Au nombre de ces réformes, il y a l’introduction d’une gestion collégiale des ressources financieres de la Cour. La nouvelle équipe se rendra à la banque, dès cette semaine, pour gommer la signature de Kelefa Sall. Cette équipe a aussi décidé de déloger ce dernier au plus vite, du 10e étage, afin d’installer Mohamed Lamine Bangoura dans les prochains jours. Autant dire que les signes astraux ne se montrent pas sous de bons auspices pour Kelefa Sall dont la garde rapprochée a été retirée, depuis samedi, par le pouvoir.

Kelefa Sall (ici en veste) fait recours à des agents privés pour assurer sa sécurité et celle de sa famille. Il s’est pointé tôt ce matin à son bureau, se réclamant toujours président de la Cour. Il ne reste plus que le décret présidentiel entérinant (ce qui est plus sûr) l’élection de Bangoura ou non (ce qui peu probable)!

La nouvelle équipe va accentuer davantage la pression sur son président « déchu » avec cette plainte qu’elle a déjà déposée à la Cour suprême. Ce week-end, elle a fait appel à une kyrielle de journalistes de la radio pour dépeindre Kelefa Sall et le présenter comme le bourreau ideal à l’opinion publique.

La radio Espace, dans son émission des Grandes gueules, a malmené et peint Kelefa Sall en noir et déterrer ses cadavres et squelettes. Un coup de massue médiatique sur Kelefa Sall très dur, au point que celui-ci a reporté sa conférence de presse prévue ce lundi. Communiqué.

Communique-01-10-2018.doc-x

LAISSER UN COMMENTAIRE