Contribution: Violence, mort d’hommes, pillage… La triste fin d’un régime sanguinaire

Contribution: Violence, mort d’hommes, pillage… La triste fin d’un régime sanguinaire

2543
0
PARTAGER

Alpha Condé s’en ira bientôt. Laissant en héritage un pays lapidé par des malheurs, où règne le désordre total. L’espoir suscité par son arrivée aux affaires a laissé place, très tôt, à la désillusion. Jamais la Guinée n’aura autant souffert, depuis un demi-siècle, que sous le règne de cet aventurier, sans culture ni expérience, qui a du mal à assimiler les leçons de l’histoire.

Les Guinéens regretteront longtemps le fait, pour eux, d’avoir abandonné leurs destinées entre les mains de cet impitoyable stagiaire, congénitalement ségrégationniste, au feeling hitlérien et rétrograde.

Que de clivages sociaux, entretenus par le pouvoir Condé, dans le but de créer le chaos afin de se cramponner au pouvoir? Que de morts enterrés, tués par ses hommes à la gâchette facile? Que de torts causés aux Guinéens à cause de considérations communautaristes qu’il ne cesse d’exacerber?

Que d’innocents attaqués, délestés de leurs biens, renvoyés de leur travail, bloqués dans leur business ou projet, en raison de l’ethnostratégie entretenue par son pouvoir corrompu, sordide et irresponsable, jusque dans les mosquées et les plus lointaines chaumières du pays ?

Le sang continue de couler partout en Guinée, à tout-bout-de-champ. Que Dieu Tout-puissant fasse justice…

Mostapha Yacoub Soumah

Ancien étudiant d’Al-Azhar, Le Caire Égypte 

mostaphayacoubsoumah@gmail.com

LAISSER UN COMMENTAIRE