Ça sent du rousti au Procès de Paul-Moussa Diawara

Ça sent du rousti au Procès de Paul-Moussa Diawara

569
0
PARTAGER

39 milliards de FG volatilisés des comptes de l’office guinéen de publicité, plus de 200 titres de voyage émis par l’ancien patron de cette boîte. Voilà pour les chiffres révélés à l’opinion au procès de Paul-Moussa Diawara, ancien directeur général de l’OGP, également ancien rédacteur en chef d’Aminata.com.

Notre con (de)frère, à la tête d’un minuscule parti politique qui, depuis quelques années, aspire à gouverner la Guinée, aura du mal à justifier sa gestion supposée calamiteuse. Selon lui, 17 milliards de FG sont partis rien que dans la formation du personnel ! Excusez de la démesure ! ! !

Dans d’autres circonstances, 17 milliards auraient suffi pour former à Conakry 17000 fonctionnaires guinéens, pendant  dix jours, avec 800 mille francs comme perdiems pour chacun. Les séminaires en Guinée sont un secret de polichinelle. Quand aux titres de voyage, plus de 200 en moins de deux ans, soit une mission à l’étranger tous les trois jours, inutile de dire que le trafic de visas est tangible.

La sulfureuse affaire étant déjà en instance, c’est avec assez d’impatience que le public attend la sentence du juge. En attendant, des questions s’imposent : a-t-il bouffé seul? Le conseil d’administration est-il mouillé ? Quid du ministre de l’information d’alors?

Gordio Kann

LAISSER UN COMMENTAIRE