ANTONIO SOUARÉ À PROPOS DE L’ÉTAT DE SANTÉ DE BASSIROU OUEDRAOGO :...

ANTONIO SOUARÉ À PROPOS DE L’ÉTAT DE SANTÉ DE BASSIROU OUEDRAOGO : «L’ESPOIR EST LÀ»

147
0
PARTAGER
Le président de la fédération guinéenne de football (FEGUIFOOT) se bat bec et ongle pour ramener sur le rectangle vert l’international burkinabè du Horoya Athletic Club. Tombé dans le coma suite à un plongeon sur la plage de Lomé, Bassirou Ouédraogo qui est toujours hospitalisé à Lomé est hors de danger de mort selon des confidences à nous faites le Président de la Feguifoot, Antonio Souaré lors de notre récent séjour à Conakry.
« Le médecin nous a dit ce matin(ndlr lundi 14 mai) que sa santé s’améliore d’une façon incroyable, cela est dû à son âge, il a moins de 25 ans, et il est très costaud » soutient Antonio Souaré qui, parlant des dispositions prises affirme « nous avons fait venir aussi sa femme et son grand frère et nous avons envoyé un médecin guinéen   (un kiné) qui est à côté des médecins togolais qui nous ont très bien reçus, le club de l’As Togo, la Féderation, le Gouvernement ils étaient tous mobilisés pour porter assistance au garçon. Je profite de votre micro pour les remercier».
Bassirou Ouédraogo dont l’opération s’est déroulée avec succès va rester une semaine encore en clinique au Togo avant d’être évacué au Maroc pour sa période de rééducation souligne le Président de la Feguifoot.
Antonio Souaré se bat bec et ongle pour ramener Bassirou Ouedraogo sur le rectangle vert : « Il y a un médecin qui quittera ici, qui va récupérer Bassirou et en ce moment, il pourra voyager dans de bonnes conditions pour être transféré dans une clinique spécialisée pour la rééducation au Maroc. 
Pour le moment Dieu nous a sortis des difficultés et l’espoir est là, il respire normalement, il mange normalement, Il a déjà eu l’usage de ses membres supérieurs et il a la sensation de ses membres inférieurs, grâce à Dieu, pour le moment il se porte bien, sa santé progresse d’une façon incroyable » rassure Antonio Souaré.
Bassirou revient de loin
Bassirou Ouédraogo pour dire les choses comme elles le sont, est un sacré veinard ; de peu, il serait passé de vie à trépas.
Le récit du président Antonio sur l’accident qui a failli coûter la vie au costaud attaquant du HAC est émotif « c’est vrai qu’il a fait un accident malheureux dimanche après le match de samedi lors du décrassage ce qui veut dire que Bassirou a été transporté à l’hôpital dans un coma profond, heureusement que nous sommes tombés sur une clinique très spécialisée avec un professeur sorti des hôpitaux de Paris qui, après tous les examens, la radio, le scanner jusqu’à l’IRM, Il était question de faire l’intervention dans les 6 heures, sinon, il perdait l’usage de ses 4 membres, et donc, nous étions tous très inquiets, paniqués et nous avons passé toute la journée de dimanche à l’hôpital, l’opération s’est passée dans de très bonnes conditions, l’opération a été une réussite et le lendemain, il a eu l’usage de ses membres supérieurs. Le médecin nous a dit ce matin (ndlr lundi 14 mai) que sa santé s’améliore d’une façon incroyable, cela est du à son âge, il a moins de 25 ans», souligne le Président de la FEGUIFOOT.
DIDI .D. DIALLO, mapresse.info (quotidien burkinabé)

LAISSER UN COMMENTAIRE