Alpha Condé s’oppose à l’affection d’un fonctionnaire international sénégalais à Conakry

Alpha Condé s’oppose à l’affection d’un fonctionnaire international sénégalais à Conakry

1135
0
PARTAGER

Entre les présidents guinéen et sénégalais, Alpha Condé et Macky Sall, c’est toujours des relations du genre je t’aime moi non plus. La rancune a la dent dure!

La burundaise Séraphine Wakana a offert vendredi un diner d’au revoir dans un grand hôtel de Conakry, après avoir passé quatre années en Guinée comme coordinatrice du système des Nations Unies. Mme Wakana va en Gambie, alors que le nom de son remplaçant en Guinée n’est pas connu. Et pour cause. Le président Alpha Condé s’est opposé à la demande d’accréditation de la sénégalaise Coumba Mar Gadio, actuelle coordinatrice du système des Nations Unies en Guinée Equatoriale, qui avait été mutée à Conakry par le secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres, selon plusieurs sources diplomatiques.

Alpha Condé n’a donné aucune suite écrite à l’acte de nomination de Coumba Mar Gadio, qu’il avait reçue depuis plusieurs mois. Mais en marge du sommet de l’ONU sur le développement durable qui s’est tenu à New York au mois de juillet dernier, le président guinéen a rencontré Guterres pour marquer son opposition catégorique à la nomination de la voisine sénégalaise à la tête du système des Nations Unies en Guinée, précisent nos sources.

Pourquoi Alpha Condé a-t-il refusé la nomination de Coumba Mar Gadio, qui est une femme expérimentée pour avoir été coordinatrice du système des Nations Unies en Mauritanie et en Guinée Equatoriale ? Alpha Condé craint-il que Coumba ne soit influencée par son mari, l’homme politique et ancien ministre des affaires étrangères du Sénégal Cheick Tidiane Gadio ? Surtout que celui-ci a été soutenu et est devenu proche du président Macky Sall depuis le début de ses démêlés avec la justice américaine en novembre 2017. Or, la méfiance qui caractérise le rapport entre Condé et Sall est connue, chacun soupçonnant l’autre de soutenir ses opposants.

Etant donné les échéances électorales importantes très prochaines qui attendent la Guinée et le poids du système des Nations Unies local dans le financement et la crédibilisation des élections, Alpha Condé aurait redouté Mme Gadio, justifient certaines sources.

En attendant, le poste de coordinateur du système des nations unies en Guinée est vacant, même si l’intérim est assuré par le représentant de l’UNICEF en Guinée, le français Marc Rubin.

conakrychallenge, avec guineenews

LAISSER UN COMMENTAIRE