Alpha Condé, professeur de droit ou profane de droit?

Alpha Condé, professeur de droit ou profane de droit?

1096
0
PARTAGER

En vérité, la crise qui perdure à la Cour constitutionnelle est interne. Personne ne devrait s’y mêler. Seul le président de la République a les prérogatives de s’immiscer dans une crise institutionnelle, étant le garant de la stabilité des institutions républicaines, selon l’article 45 alinéas 2&3 de la Constitution.

Un ministère chargé des relations avec les institutions a d’ailleurs été créé et rattaché à la Présidence de la République, par décret présidentiel.  Département coiffé par Elhadj Mohamed Lamine Fofana, qui fait le profil bas et reste muet comme une carpe sur le scabreux dossier Kèlèfa Sall.

Il aurait pu être délégué par son mentor pour régler cette histoire sans tambours ni trompettes. Mais tout porte à croire qu’il n’en a pas reçu l’ordre.C’est en cela que le silence du président Alpha Condé est coupable.

S’étant targué d’avoir enseigné le droit à la Sorbonne, Alpha Condé n’est pas capable d’assumer ses responsabilités face à une crise mineure qui dégénère par sa seule faute. Professeur de droit ou profane de droit?

Telle est l’interrogation qui taraude les esprits. Ç’aurait été mieux qu’il revendique un doctorat en Mines et géologie, ou en ethnostratégie ou encore en vente illicite de patrimoines publics.

Conakrychallenge/Sambegou Diallo

LAISSER UN COMMENTAIRE