Aboubacar Soumah, un transhumant qui veut bouffer du Sidya

Aboubacar Soumah, un transhumant qui veut bouffer du Sidya

41
0
PARTAGER

L’election des excutifs communaux des mairies de Kaloum, Matam et Dixinn a été effective, le vendredi 16 octobre dernier. La tête de liste et candidat de l’UFDG a été élue maire de la commune de Dixinn, au détriment du candidat du RPG arc-en-ciel. Joint au téléphone, ce lundi matin, dans l’émission L’Actu au scanner de la radio City FM, le candidat malheureux du parti au pouvoir, Aboubacar Soumah, se dit victime de ‘’trahison’’ de la part de ses alliés, notamment l’UFR de Sidya Touré. 

A l’entame, le « dépité » dissident, a tout d’abord tenu à rappeler, qu’aucune liste de candidature n’avait eu la majorité absolue aux élections du 4 février dernier. Résultat : aucune liste ne pouvait avoir pour avoir l’exécutif communal, toute seule. C’est pourquoi, la nécessité du jeu d’alliances. « Notamment avec l’UDG de Mamadou Sylla, le RDP de Laye Camara, l’UPR de Bah Ousmane et d’autres qui n’avaient qu’un ou deux élus. Et, toutes les démarches ont été menées non seulement auprès de Laye Camara, de Mamadou Sylla qui a accepté de venir avec nous sur papier et l’accord a été signé », explique Aboubacar Soumah chez nos confrères de City Fm.

Cependant, il accuse ses supposés alliés d’avoir voté pour le camp adverse lors du scrutin. Une situation qui a irrité Aboubacar Soumah : « Mamadou Sylla, on le comprend comme sa liste était une liste indépendante. Mais, pour l’UFR, c’est de la traitrise, parce que ses hommes étaient sur la liste du RPG arc-en-ciel, et c’est nous qui avons payé leur caution. Leur président Sidya Touré n’a pas donné un franc pour les frais de campagne de ses candidats, et après avoir été élus sur notre liste, il (Sidya Touré, ndlr) les a instruits de voter pour notre adversaire (le candidat de l’UFDG, ndlr). C’est vraiment une trahison. Ça fait mal. Je ne connais pas les raisons de son comportement, mais honnêtement, je ne m’attendais pas à ça de sa part », martèle-t-il.

Une ‘’trahison’’ qui ne sera pas sans conséquence, jure le député uninominal de Dixinn : « Aujourd’hui, si Dieu ne me tue pas, je déposerai ma lettre de démission de leur alliance (le groupe parlementaire l’Alliance républicaine, ndlr) », menace l’inconsolable candidat malheureux du RPG arc-en-ciel.

Cependant, il promet de continuer son combat politique : «  Je ne suis pas ébranlé, je suis serein. Le combat politique ne fait que commencer.  Je suis sur une idéologie politique à long terme. J’ai mon parti politique légalement constitué. Je suis républicain, même lorsque l’adversaire a gagné, je l’ai félicité », confie le président du Parti Guinéen pour la Démocratie et l’Equilibre (PGDE).

Conakrychallenge, Avec objectif224

LAISSER UN COMMENTAIRE