Les deux directrices du Port autonome de Conakry limogées

Les deux directrices du Port autonome de Conakry limogées

570
0
PARTAGER

La directrice générale du port autonome de Conakry, Hawa Keita, et son adjointe, Aissata Aribot, sont limogées par décret présidentiel. Un remue-ménage qui intervient quelques jours après qu’elles se soient donné en spectacle, devant les employés du port qui exigeaient des comptes, au sujet de ce honteux contrat signé avec la nébuleuse Albayrak (82% des actions).

Apeurées, meurtries dans leur chair, les deux patronnes du port autonome de Conakry avaient dégagé, de manière vulgaire, les larmes aux yeux, leur responsabilité dans la signature du contrat douteux, estimant avoir été invitées à parapher ledit document par celui qui les a nommées. « Comment pourrait-on refuser? », ont-elles expliqué, pleurnichant comme des enfants de chœur.

Seulement voilà, les deux dames, pontes du Rpg d’Alpha Condé, partent avec un trou de 30 milliards de FG. Le comptable du port avait même refuser de certifier les comptes du port cette année, tellement que le trou est abyssal. Surfacturation et détournement ont caractérisé leur gestion durant ce bref passage à la tête du port.

Conakrychallenge.com

LAISSER UN COMMENTAIRE